Actualités

Retrouvez ci-après nos publications récentes.

Diversifier son activité avec la téléconsultation

Le rôle du pharmacien tend à se modifier au fil des années. En effet, de son rôle traditionnel de délivrance et de vérification des médicaments prescrits, plusieurs autres actes peuvent être pratiqué par le pharmacien.

Cette diversification de la pratique du pharmacien rentre dans le cadre d’un changement de fonctionnement et de business model de la pharmacie.

 

Nous contacter


Quand la téléconsultation s’invite en Pharmacie

Près de 240 pharmacies ont fermé leurs portes en 2018.

Près de la moitié de ces fermetures étaient dues à des contraintes économiques quand l’autre moitié correspondait soit à un regroupement (21%), soit à une cession de clientèle (32%).

Ces restructurations sont liées à des évolutions réglementaires intervenues depuis 2015, à savoir la rémunération des pharmaciens à l’acte (et non plus indexée sur les prix de vente des médicaments) et l’apparition de nouvelles missions (vaccination, télémédecine...)

Cette situation a pour conséquence une modification spectaculaire et brusque du business modèle de la pharmacie.

En effet jusqu’en 2014, les pharmaciens tiraient 81% de leurs revenus de la vente de médicaments. En 2018, 75% de leurs revenus provenaient de leurs honoraires selon des chiffres révélés par les Echos, cette tendance à la baisse des revenus tirés de la vente de médicaments devraient tendre à s’accentuer dans les années à venir.

En effet, face à la problématique de la difficulté d’accès aux soins pour environ 60% de la population, les pharmaciens au contact quotidien des patients seront souvent le point de contact primaire de l’accès aux soins.

 

Nouveau call-to-action

Cette nouvelle donne va permettre aux pharmaciens de rebondir dans leur activité en diversifiant leurs services, s’ils acceptent et se donnent les moyens d'appréhender un nouveau business model.

Ils devront orienter davantage leur offre vers le service et l’accompagnement pratique des patients dans la prise en charge des pathologies.

Dès lors, la mise en place et la maîtrise des solutions de télémédecine deviennent un enjeu fondamental pour un grand nombre de pharmaciens.

Quelles solutions ?

Dès aujourd’hui, il est fondamental que le pharmacien se positionne comme un acteur majeur de l’amélioration du parcours de soins. Effectivement, avec la téléconsultation, le pharmacien renforce son rôle dans le prise en charge des pathologies et des patients.

Autorisée en 2015, la téléconsultation en pharmacie est prise en charge par la CPAM depuis Septembre 2019 , incitant ainsi les patients résidents, en particulier, dans les déserts médicaux à se tourner en priorité vers les pharmaciens et ce sous certaines conditions :

  • Téléconsultation effectuée dans le respect du parcours de soins ;
  • Mise à disposition d’un espace permettant de préserver la confidentialité des échanges;
  • Utilisation des équipements nécessaires à la vidéotransmission, à la bonne installation des patients et à la réalisation de certains actes pour un éventuel examen clinique (tensiomètre, oxymètre, stéthoscope et otoscope connectés)

Le respect du parcours de soin sous-tend que la téléconsultation doit être effectuée par le médecin traitant du patient. Si le patient n’en dispose pas, ou si le médecin traitant n’est pas disponible, la téléconsultation doit s’effectuer dans le cadre d’une prise en charge coordonnée au sein d’une collectivité territoriale de soin. Sous réserve de remplir ces conditions, le pharmacien peut alors bénéficier des subventions de la CPAM. Difficulté pour les pharmaciens, de nombreux acteurs de la télémédecine ne permettent pas d’assurer ces conditions réglementaires.

Medylink acteur de la télémédecine, au cœur des préoccupations réglementaires des pharmaciens.

Fort d’une longue expérience dans la mise en relation entre médecins généralistes et spécialistes pour la réalisation de téléexpertise, Medylink regroupe aujourd’hui plus de 500 médecins généralistes et une centaines de spécialistes qui échangent près de 500 fichiers d’examen par mois.

MEDYLINK propose donc aux pharmaciens une station de téléconsultation clé en main, connectée à la MEDYLINK PLATFORM.

Elle comprend :

  • Le stéthoscope connecté
  • L’otoscope connecté
  • Le tensiomètre
  • L’oxymètre
  • Une station de visioconférence
  • un accès à la MEDYLINK PLATFORM

Ce package est disponible à partir de 1225 € (représentant les frais d’installation, de formation et de maintenance des dispositifs médicaux), un abonnement mensuel et sans engagement de 57 € permet un accès à la plateforme et la mise en relation avec les médecins agréés par la CPAM.

 

Nouveau call-to-action

 

Effectivement, conformément au contexte réglementaire qui stipule un respect du parcours de soins, Medylink s’engage à ne connecter les pharmaciens qu’à des médecins téléconsultants appartenant aux mêmes collectivités territoriales de soins.

Enfin nos dispositifs médicaux sont conçus pour assurer une interopérabilité avec tout autre type de plateforme de téléconsultation.

Quels Bénéfices pour le pharmacien

Ainsi pour le pharmacien, l’offre Medylink Pharma c’est :

  • L’offre d’un service supplémentaire à haute valeur ajoutée
  • La création d’un réseau local de soins avec les Médecins Généralistes autour de la pharmacie
  • Une activité entièrement remboursée par la CNAM
  • Une augmentation et une fidélisation de la clientèle
  • Une croissance du chiffre d’affaire.

Nouveau call-to-action